Kunsthausbaselland Expositions esther Hunziker Sehnsuchstorte Muttenz

Kunsthaus Baselland Sehnsuchtsorte Gerda Steiner Jörg Lenzinger PhotoVB

La Kunsthausbaselland propose une visite guidée en Français pour les  nouvelles expositions Esther Hunziker et Sehnsuchtsorte

Mercredi 7 mars à 12.15  Offre spéciale pour les visiteurs francophones

Avec Fanny Grezet

Le Kunsthausbaselland organise une visite guidée de ses nouvelles expositions Esther Hunziker et Sehnsuchtsorte en langue française.

KunstHausBaselland Esther Hunzinger Photo VB
KunstHausBaselland Esther Hunzinger©VB

Pour ceux qui ne connaissent peut-être pas encore la Kunsthausbaselland à Muttenz , tout près de Bâle peu après le Stade St Jakob, l’exposition actuelle est l’occasion ou jamais surtout qu’une visite en français nous est proposée le 4 mars . La Kunsthausbaselland a été créee il y a 20 ans par une Kunstverein mettant en avant des artistes contemporains locaux et internationaux ; depuis 13 ans , la Kunsthausbaselland est installée pour le moment à Muttenz dans une ancienne fabrique industrielle , le projet étant de déménager prochainement à Dreispitz . Le principe du lieu est de relayer des expositions internationales sans héberger de collection permanente. Pour 2018 , une dizaine d’expositions seront présentées . Pour l’heure , la Kunsthausbaselland en propose trois :

Sehnsuchtsorte jusqu’au 2 avril 2018

L’exposition développe une thematique autour de notre Madeleine de Proust , quelle est-elle pour chacun d’entre nous , quels lieux provoquent la nostalgie ? Qu’est-ce qui fixe dans notre mémoire un lieu et lui confère quelque chose de spécial , d’extraordinaire  et de fragile à la fois ? Qu’est-ce qui correspond à notre idée personnelle d’une expérience inoubliable , proche de l’ideal ? Pouvons-nous trouver cela dans la vie de tous les jours? De diverses manières, les œuvres vidéo sélectionnées explorent cette question d’un désir social et individuel et de ce peut représenter pour chacun d’entre nous un lieu idéal .

Ainsi Gerda Steiner et de Jörg Lenzlinger présentent une video de 10’8” , Cockaigne 2014 , qui met en scène des poules picorant dans un jardin printanier multicolore  et idyllique, une métaphore du pays de Cocagne auquel nous rêvons tous où nous trouverions de quoi manger et boire à nos pieds mais aussi une incitation à penser à l’image en négatif que renvoie ce rêve fleuri , une allusion à la vie réelle des poules – oeufs dont le destin est de terminer dans nos assiettes après un passage obligé par l’élevage intensif . Le message pourrait être de respecter davantage ce que la nature nous offre d’autant qu’elle est une part de nous-mêmes . Les artistes zürichois ont été participé à la Biennale de Venise en 2003 pour leurs Falling Garden.

Kunsthausbaselland Gerda Steiner & Jörg Lenzlinger Cockaigne 2014. Photo VB
Kunsthausbaselland Gerda Steiner & Jörg Lenzlinger Cockaigne 2014.©VB

Esther Hunziker Hi There 2018

 Le visiteur est interpellé par ces lettres géantes qu’il connait comme annonçant des spams, des salutations virtuelles à l’air bienveillant qui viennent d’un parfait inconnu et à qui nous faisons tout de même aveuglément confiance.  Dans la même salle sont jetés pêle-mêle une série de photos noir et blanc , l’ installation  est titrée Alienation ; la question est d’observer ce que nous faisons de notre trop grande capacité technologique en matière de communication : le trop est l’ennemi du bien , au milieu d’une cacophonie , impossible de s’entendre, voir l’avènement des millions de  blogers et autres youtubers  .  Esther Hunziker est une artiste indépendante spécialisée dans les médias numériques (BA). Elle a étudié le design audiovisuel au SfG à Bâle et depuis 2011. Avant d’étudier l’art, elle a appris le métier de couturière et a étudié le design de mode au SfG de Bâle. Elle a fondé sa propre marque de mode,  a expérimenté la technique de montage vidéo analogique et a créé les premières formes narratives interactives dans le réseau numérique. Son travail actuel comprend des vidéos, des projets en ligne, des animations interactives et des séries d’images. Depuis 1996, elle bénéficie de nombreuses expositions et festivals en Allemagne et à l’étranger, elle est aussi artiste résidente , notamment à New York, Bratislava, Helsinki, Edimbourg, Chongqing et Berlin.

Monica Studer et Christoph van den Berg  ( Wiese 2005-2010 ) présentent une video figurant une prairie enchantée où  les fleurs des champs filmées en continu et en 3D représentent une idée paradisiaque du monde , la nature reine.

Monica Studer Christoph van den Berg Wiese 2005- 2010 Photo VB
Monica Studer Christoph van den Berg Wiese 2005- 2010 ©VB

L’exposition est montée grâce à de nouvelles acquisitions de la collection dotMov.bl et des contributions de Teresa Hubbard / Alexander Birchler, de Max Philipp Schmid, de Gerda Steiner et de Jörg Lenzlinger et de Monica Studer / Christoph van den Berg.

Conservateur: Ines Goldbach, directrice du Kunsthaus Baselland

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Merci à Carole Ackermann pour son éclairage

KUNSTHAUSBASELLAND
St. Jakob-Strasse 170 
CH-4132 Muttenz/Basel 
T. +41 61 312 83 88 
kunsthausbaselland.ch 

Musées de Bâle

KunstHausBaselland Photo VB
KunstHausBaselland©VB

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :