Alliance Française de Bâle : mai juin 2014

jeudi 22 mai 2014 par

41045-5

 Marie Nyaye à la Literaturhaus de Bâle,le vendredi 23 mai à 19h

Marie Nyaye à la Literaturhaus de Bâle, Barfüssergasse 3, le vendredi 23 mai à 19h. A l’occasion de la traduction en allemand de son dernier roman Ladivine, la célèbre écrivaine, auteur de Trois Femmes puissantes (Goncourt 2009) et de Rosie Carpe (Femina 2001), répondra eux questions de Martin Ebel, du Tages Anzeiger, et lira un extrait de son roman (d’autres extraits seront lus en allemand par Brigitte Cuvelier, qui se chargera également d’une traduction résumée de ses propos, la rencontre étant bilingue). Entrée 17 CHF (tarif réduit 12 CHF pour les retraités), réservations sur ticketino www.ticketino.com et chez Bider und Tanner. www.literaturhaus-basel.ch

Markthalle Markthalle

Animation culinaire dimanche 25 mai de 11h00 à 13h00 à la Markthalle avec Kulinarium et Victor Saudan

Une jolie animation culinaire et culturelle le dimanche 25 mai de 11h00 à 13h00 à la Markthalle. Elle est organisée par la toute neuve association Kulinarium, créée par notre ami Victor Saudan, qui a pour but de proposer des évènements autour de la cuisine et de la culture francophone.Il s’agira cette fois de jouer autour de légumes et de fruits que les participants choisiront, prépareront et dégusteront ensemble tout en écoutant des textes de la littérature française et de la musique de choix. Une belle initiative qui promet bien des délices! Inscription obligatoire auprès de : wencke@wenckeschmid.ch avant le 20 mai.

Le Jardin déconstruit: Promenade de sons et de sens(3 minutes à pied de la gare SBB/SNCF en direction du ZOO) Mise en scène culinaire en 5 parties pour légumes, fruits, textes, flûte traversière et saxophone. Avec Keiko Murakami (flûte traversière), Philippe Koerper (saxophone) et Lilli Papaloïzos (lecture),d’après une idée de Victor Saudan.

 

 Mercredi 4 juin 2014 à 19h Sur les traces de Bougainville

Frederic-Pautz©muriel-florin Frederic-Pautz©muriel-florin

par Frédéric Pautz, directeur du jardin botanique de la ville de Lyon. Auditorium du Botanisches Institut, Schönbeinstrasse 6, Bâle. Une conférence proposée par l’Alliance Française en association avec la Basler Botanisches Gesellsschaft.

Louis Antoine de Bougainville, navigateur et explorateur français du XVIIIe siècle, est le premier Français à avoir fait le tour du monde. C’est à lui qu’a été dédiée le bougainvillea, plante découverte au Brésil par Philibert Commerson, le botaniste de l’expédition. Docteur en écologie, naturaliste, botaniste et vice-président du CCVS (Conservatoire des collections végétales spécialisées), Frédéric Pautz s’est engagé sur ses traces entre janvier et juillet 2011. Visitant les mêmes lieux, utilisant des documents d’époque (carnet de voyage, herbier, animaux naturalisés, etc.), il a étudié la flore, la faune, les paysages, l’évolution de l’occupation humaine, entre l’époque du voyage de Bougainville (1766-1769) et aujourd’hui.

Entrée libre. Suivi d’un verre. Les serres du jardin botanique de Bâle seront ouvertes après la conférence.

Renseignements : +41 (0)61 311 00 39, courriel af_bale@yahaoo.fr. Site Internet : www.alliancefancaise-bale.org

 Vendredi 13 juin à 18h30 Introduction à La Damnation de Faust, d’Hector Berlioz.

Theater Basel. Au Nachtcafé (Foyer du 2ème étage). Avec Pierre-René Serna en dialogue avec Robert Piencikowski. Pierre-René Serna, musicologue français, est l’auteur d’un célèbre Berlioz de B à Z paru en 2006 aux Editions Van de Velde (Paris). Il a codirigé avec Christian Wasselin le Cahier de l’Herne Berlioz (2003). Il est aussi l’auteur de L’Anti-Wagner sans peine (P.U.F. 2012) et d’un Guide de la Zarzuela (Bleu Nuit éditeur 2012). Robert Piencikowski, musicologue et collaborateur permanent depuis 1990 à la Fondation Paul Sacher, est membre du Comité de l’Alliance Française de Bâle.

 La rencontre précédera la représentation (à 19 h 30, sur la Grosse Bühne) de La Damnation de Faust, d’Hector Berlioz, légende dramatique en quatre parties, livret d’Hector Berlioz et Almire Gandonnière, pour laquelle un billet payant est obligatoire. Composé en 1845-46, La Damnation de Faust reprend librement l’épisode de Marguerite du Faust de Goethe, en l’adaptant au gout de l’époque, notamment sous l’influence de Byron. Conçue sous forme de « légende dramatique » originellement destinée à la salle de concerts, à la manière d’un oratorio mêlant épisode vocaux et instrumentaux, Berlioz y réintègre ses propres Huit scènes de Faust composées en 1828 sur des fragments extraits de la traduction publiée la même année par Gérard de Nerval. Incomprise à ses débuts, l’œuvre connut un succès international depuis son adaptation scénique imaginée par Raoul Gunsbourg (1860-1955) pour l’Opéra de Monte-Carlo en1893. Œuvre ambitieuse et hybride, elle pose un triple défi aux interprètes, décorateurs et metteurs en scène : aussi chaque nouvelle production est-elle attendue au tournant par les connaisseurs. Direction musicale Enrico Delamboye, mise en scène Árpád Schilling, avec Rolf Romei (Faust), Andrew Murphy (Méphistophélès), et, dans le rôle de Marguerite, Solenn Lavanant-Linke. Chanté en langue française avec surtitres.

L’introduction est à entrée libre. Pour le spectacle un billet payant est indispensable. Réservation : Tél. +41/(0)61 295 11 33, billettkasse@theater-basel.ch, ou www.theater-basel.ch.

 Vendredi 20, samedi 21 juin à 20h30 et dimanche 22 juin à 17h A la cour du Roi Lion, d’après Jean de La Fontaine, par l’Atelier de théâtre de l’Alliance Française de Bâle.

Adaptation, conception et mise en scène : Rachid Salamani. Tresorraum, Unternehmen Mitte, Gerbergasse 30, Bâle.

Une vingtaine de Fables de La Fontaine à écouter bien sûr, mais aussi à voir s’animer. Du lion orgueilleux et violent au chien cupide, du singe hypocrite au renard rusé et de l’âne soumis au loup pragmatique, “les fables de La Fontaine ne nous montrent pas des hommes prenant des masques de bêtes, mais le contraire » écrivait Jean Giraudoux. Les acteurs représenteront sans rien dissimuler les comportements risibles, et souvent ridicules, des hommes. À travers ses fables, La Fontaine critique la cour et surtout Louis XIV. Il tire de ses fables une morale qui est valable aussi bien à notre époque qu’au 17ème siècle: « Je me sers d’animaux pour instruire les hommes. » (Jean de Lafontaine).

Depuis la création de cet atelier de théâtre animé par Rachid Salamani en 2006, la représentation est l’aboutissement personnel et collectif d’une saison de jeu et d’improvisations. C’est l’occasion pour les acteurs amateurs de partager une aventure humaine riche en émotions. Les spectateurs ont invités gracieusement et ils contribuent librement à la collecte de fin de spectacle.

Réservations : a.la.cour.du.lion@gmail.com

Alliance Française de Bâle

Lindenweg 10, CH-4052 Bâle, Tel 061 311 00 49, Fax 061 311 13 01, courriel: af_bale@yahoo.fr, site Internet : www.alliancefrancaise-bale.org

Laisser un commentaire

Remonter
%d blogueurs aiment cette page :