Chris Rea Bâloise Session 2017

lundi 23 octobre 2017 par

Chris Rea Bâloise Session 2017 Photo VBChris Rea Bâloise Session 2017©VB

Chris Rea inaugure la Bâloise Session 2017

Chris Rea Bâloise Session 2017 Photo VBChris Rea Bâloise Session 2017 ©VB

La musique ne meurt jamais , et non , ce n’est pas le titre du dernier James Bond.

Chris Rea I’ll send you all my love . Lorsqu’on clique Chris Rea sur internet , on tombe immédiatement sur Joséphine (Album”Shamrock diaries” 1985) , chanson douce dédiée à la fille aînée du guitariste , ballade à jamais ancrée dans nos mémoires assortie de cette inimitable voix rauque et chaleureuse , heureux mélange entre celle de Joe Cocker et celle de Leonard Cohen, toujours reconnaissable après tant d’années, 27 ans exactement . Impossible d’oublier Joséphine , à tel point qu’on se souvient à peine qu’avant d’être ce mélodiste  talentueux, Chris Rea fut et reste un  guitariste hors pair . Pourtant,  le moins qu’on puisse dire , c’est qu’il n’est pas tombé dans la marmite de bonne heure . Il raconte comme sa passion est née seulement vers l’âge de 21 ans , par hasard,  en écoutant à la radio un morceau de blues- Gospel chanté par un certain Charlie Patton  collé sur les accords de cette fameuse guitare slide typique , qui produit un jeu de glissé donnant un son caractéristique grâce au Bottleneck placé à l’auriculaire – comme Chris Rea -ou à l’annulaire. Après Joe Walsh qui a également beaucoup influencé sa pratique musicale,  le guitariste auteur-compositeur -interprète suit désormais les traces de ses maîtres , JJ Cale , Ry Cooder ( l’inoubliable inventeur du Buena Vista Social Club ) et garde pour toujours en tête le compliment du grand Clapton lors d’un concert au Montreux Jazz Festival , donné à ses débuts.

Le britannique a sorti un premier album en 1978 – Whatever Happened to Benny Santini? –Allusion ironique au nom que voulait lui donner sa maison de disque de l’époque très vite disque d’or aux Etats-Unis pour ne plus jamais quitter la scène musicale . Chris Rea , le guitariste qui joue du jazz, du blues et du gospel selon ce quil aimerait que l’on dise de lui ,  sort cette année son 26ème album , Road Songs For Lovers,  12 chansons plutôt romantiques dont le public de la Bâloise Session a découvert quelques extraits parmi lesquels le single “Happy On The Road” . Chris Rea a vendu 30 millions d’albums dans le monde .

Chris Rea le phoenix repart en tournée

En 2000 , un cancer du pancréas sort Chris Rea de la scène musicale pour l’envoyer voyager  de nombreuses semaines  durant entre lit d’hôpital (après une opération de 14 heures ) et maison de convalescence . A défaut de récupérer son entièreté , sans pancréas mais doté d’un diabète en prime ( comme Miles Davis ou Charlie Mingus note-t-il bravement ) , le guitariste retrouve le gout de la vie en apprenant à peindre auprès de son épouse Joan . Il sort de cette pèriode de renaissance un objet mixte , «Blue Guitars», livre-coffret comprenant, outre un DVD, cinquante peintures et divers textes de sa plume, onze CD déclinant, à travers 137 chansons inédites, divers visages du blues.

Chris Rea On the Road again … to paradise !

Chris Rea en tournée européenne 2017 : quelques villes après Paris et  Bâle : Berlin , Budapest , Prague, Moscou, Londres , Dublin

CHRIS REA

BALOISE SESSION

Chris Rea Bâloise Session 2017 Photo VBChris Rea Bâloise Session 2017 ©VB

Imelda May ou la renaissance rockabilly en première partie

Imelda May Bâloise Session 2017 Photo VBImelda May Bâloise Session 2017 ©VB

J’étais un peu étonnée de me retrouver devant une chanteuse à l’allure plus proche d’une Chrissie Hynde – même blonde- que de VV Brown mais finalement tout est rentré dans l’ordre quand la belle irlandaise a réveillé l’assemblée avec Johnny’s Got A Boom Boom  , un de ses premiers  singles rockabilly à réveiller les morts du coup  que n’auraient surement  pas renié  les Stray CatsBrian Setzer sors de ce corps ! Imelda May aime chanter mais aussi parler et raconter , notamment , la façon malheureuse dont elle a été impliquée dans l’attentat du Bataclan alors qu’un de ses amis ,  Thomas Ayad  ( Mercury Records ), assistait au concert des Eagles of Death Metal et n’en est pas revenu.

Imelda Mary Higham (née Imelda Mary Clabby, née le 10 juillet 1974), connue professionnellement sous le nom d’ Imelda May , est une chanteuse, compositrice-interprète et multi-instrumentiste irlandaise. Née et élevée dans le quartier des Libertés de Dublin , May a commencé sa carrière musicale à 16 ans en jouant avec de nombreux groupes et musiciens locaux. Elle a formé son propre groupe en 2002 et a sorti son premier album studio, No Turning Back . Après la sortie, May déménage à Londres avec son mari d’alors, le guitariste Darrel Higham . Après une apparition sur l’ émission de musique de la BBC Later … avec Jools Holland en 2008, elle sort son deuxième album studio,Love Tattoo (2009).

Son cinquième album studio, Life Love Flesh Blood a été libéré dans le monde entier le 21 avril 2017 , un peu déroutant car on y retrouve un style plus éloigné du Rockabilly , plus acoustique.

Elle a collaboré et fait des tournées avec un certain nombre d’artistes après sa sortie. Son troisième album studio, Mayhem , a été publié en 2010 et lui a valu une nomination pour le prix Choice Music . Bien que connue principalement comme chanteuse, elle joue également du bodhrán ( sorte de tambourin irlandais ) , de la guitare , et de la basse  Décrite comme “un talent vocal unique”, May est connue pour son style musical de renaissance rockabilly et a également été comparée à des musiciens de jazz féminins tels que Billie Holiday .  Elle a gagné la meilleure artiste féminine de l’année aux 2009 Meteor Awards .

Imelda , très attachée à son Irlande natale , a interprété l‘hymne national irlandais le 26 août 2017 au T-Mobile Arena de Las Vegas, au Nevada, avant le combat de Floyd Mayweather / Conor McGregor . May  a enregistré des chansons en studio avec des artistes tels que Lou Reed , Jeff Beck  , Tom Jones  , Meat Loaf ,  Thomas Dutronc … .En outre, elle a joué sur scène avec David Gilmour , Bono , U2 , Tom Jones ,  Sinead O’Connor , Paul Brady , Elvis Costello , Paolo Nutini , Michel Legrand ,Jamie Cullum … May a été l’invitée surprise à Dublin pour le concert de U2 lors de la tournée Innocence + Experience 2015 du groupe: Bono l’a surnommée “l’autre reine d’Irlande” lorsqu’elle a interprété “Desire”, diffusé en direct sur des millions de téléspectateurs.

Ses premières influences musicales étaient folk et rock and roll , en particulier la musique de Buddy Holly , Eddie Cochran et Gene Vincent .

Discographie :

No Turning Back (2003)
Love Tattoo (2008)
Mayhem (2010)
Tribal (2014)
Life Love Flesh Blood (2017)

Laisser un commentaire

Remonter
%d blogueurs aiment cette page :