Bâle Spira Popstore

Série : Les Bâlois ont des idées

Famille Spira  Freiestrasse :  un nouvel esprit souffle sur la ville

Magasin Spira Bâle Freiestrasse Photo VB
Spira Popstore photo VB

Qui ne connaît pas la  famille Spira installée depuis 1919  à Bâle au beau milieu de la Freiestrasse entre Marktplatz et Barfüsserplatz  sous l’enseigne Fashion Gallery ? On trouvait au RC de nombreuses marques sportswear de vêtements pour hommes , le 1er étant réservé aux femmes ; Gérard a toujours proposé des jus d’orange  fraichement pressés  accompagnés par exemple du fameux New-York Bagle fait maison. Représentants de la 3ème génération des Spira , les  cousins , Gérard , expert es gâteaux  et François centré sur le prêt-à-porter  , ont inauguré le 28 avril 2016 un nouveau concept de PopUp Store.

Rencontre avec Gérard et François Spira : genèse d’un projet

Gérard François Spira ©VB
François er Gérard Spira ©VB

VB : bonjour François Spira , tout a changé ici , vous avez abandonné le vêtement apparemment . Pourquoi ?

FS : nous devions réfléchir Gérard et moi ( associés dans le business depuis une vingtaine d’années ) à la meilleure façon de faire rebondir notre affaire alors que la concurrence  frontalière française et allemande ,  aggravée par notre Franc fort et surtout celle d’internet , devient impossible à contrer .

VB : vous étiez le seul irreductible commerce familial de vêtements de la Freie Strasse , que va-t-il rester ?

FS : il reste les chaînes dont les entités n’ont pas les mêmes contraintes que nous ; cela devenait impossible d’avoir des produits en exclusivité et les vêtements sont donc aussi vendus par de grandes enseignes , en plus sur internet vis-a-vis desquels nous ne faisons pas le poids. En outre , elles sont gérées d’une centrale , avec un minimum de personnel, ce n’est pas notre cas . Nous avions un fonctionnement très couteux avec 17 employés pour assurer une infrastruucture incluant comptabilité, décoration , manutention etc…  A présent , nous avons reussi à replacer les 17 employés et ne sommes plus que 4, c’est un peu plus facile de rentabiliser l’activité.

Spira Popstore un ilôt experimental au coeur de Bâle

VB : alors quel a été votre leitmotiv pour décider de finalement poursuivre l’aventure autrement ?

FS : nous avons réfléchi à l’idée de faire quelque chose de different de ce grand espace , lutter contre l’uniformisation commerciale en proposant un tout nouveau concept non encore exploité localement nous est apparu comme une évidence. C’est-à dire , proposer à ceux qui ont des idées originales – et seulement ceux-là – de s’installer ici chez nous durant une pèriode déterminée pour exposer et vendre leurs articles.

VB : une sorte d’auberge espagnole ou chacun peut apporter sa contribution à l’esprit creatif et libre qui règne au nouveau Spira ?

FS : oui , ici , vous ne trouverez rien que vous pourriez acheter en  grande surface notamment . Nos locataires éphémères , choisis et curatés par nous,  sont des artisans , des collectionneurs , de jeunes designers à qui nous offrons la possibilités de valoriser leur produit en un lieu idéal , en plein coeur du quartier commerçant,  à moindre frais .

VB : comment octroyez-vous l’espace à vos hôtes ?

FS : les stands sont d’environ 4 à 12 mètres carrés que nous louons pour des pèriodes sciemment courtes de 2 à 4 semaines- c’est le renouvellement qui sert le concept -un peu plus cher en bas qu’en haut – à partir de 1790 pour 4 m2 contre 1230 (Hors Taxe)- tous les frais annexes sont inclus : électricité , chauffage , climatisation , l’eau , le mobilier et le site Facebook Spira Popstore, où les exposants du moment sont publiés.

VB: les Spira font encore leur revolution sur Bâle , vous étiez deja les premiers à installer un café dans un magasin en 1995 ?

FS : oui , il faut surprendre et insuffler un peu de liberté et de douceur de vivre .Ca veut dire offrir le plaisir d’entrer , de naviguer entre les espaces , s’arrêter pour boire un café , grignoter quelque chose – Gérard confectionne toutes les patisseries – ou même boire un verre d’eau simplement que nous offrons volontiers. L’idée majeure est de se sentir bien , d’ailleurs , nous avons organisé pour cela un coin pour les enfants , une bibliothèque où l’on peut se servir librement, ou apporter ses propres livres . Les accros d’internet bénéficient aussi de la Wifi gratuite. Notre Popstore est un ilôt expérimental actif jusqu’au 31 décembre 2016 . Nous ferons ensuite le point pour en établir ou non la pérennité.

Popstore Spira galériste du nouveau monde ?

spira-popstore-rcVB : votre concept fait un peu penser à une galerie nouvelle génération

FS : il y a une différence de taille . Ce qui entre dans les poches des createurs et autres fabriquants y reste en totalité ; nous nous payons grâce aux loyers que nous prélevons . Par ailleurs , la discussion est aisée car tous nos locataires sont sur place ,  parce que nous tenons à ce qu’ils puissent raconter  en direct ce qu’ils font à la clientèle. C’est un peu l’esprit Brooklyn : les boutiques sont éphémères , le contenu change tout le temps , je l’ai très bien observé au cours de mes voyages à New-York , Soho , TriBeCa , c’est seulement un truc pour les touristes , Brooklyn, surtout le quartierautour du port de Williamsburg est devenu le New-York authentique . Voilà une partie de notre source d’inspiration .

VB : en ce moment , on trouve quoi chez Spira Popstore ?

FS : tout ! Tout est à vendre ici , les chaises , les tables , les tableaux et évidemment les objets des createurs , par exemple les sièges de Rudin ce jeune designer bâlois , des plaques en céramique illustrées de ce que vous voulez de Q13 d’Allschwill , vous pouvez même prendre des cours pour les realiser!

Chaleureux , joyeux , étonnant : Spira PopUp Spore jusqu’au 31 Décembre suivez-les sur FB

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :