Sarah Mac Kenzie était à la Coupole

Sarah Mac Kenzie Stimmen La Coupole©VB

Sarah Mac Kenzie inaugure les Stimmen 2018 à la Coupole

Markus Muffler Eleonora Rossi ©VB
Markus Muffler Eleonora Rossi ©VB

Eleonora Rossi et Markus Muffler ont introduit conjointement le concert de Sarah Mac Kenzie en guise d’inauguration du festival Stimmen de Lörrach ; les deux directeurs artistiques en connivence se sont gardés de parler foot et se sont fait un plaisir d’annoncer le concert exceptionnel de la pianiste australienne au théâtre la Coupole de Saint-Louis . La nouvelle Stacy Kent a en commun avec son aînée l’amour de Paris et une voix sensuelle et chaleureuse . Elle vient en Alsace pour le lancement du festival Stimmen  chargée des accords mélodiques de son dernier album  romantique  « Paris in the Rain », bien équilibré entre compositions personnelles telles Secrets of My Heart ou De Nada , un titre-souvenir , rythmé Bossa Nova ,de son passage au Brésil où elle fut particulièrement bien accueillie et des reprises de grands standards , tels Tea for Two ou  You Must Believe in Spring ( BO des Demoiselles de Rochefort inoubliable duo filmique des soeurs Dorleac )  du ( très ) grand Michel Legrand qui m’a arraché une larme dois-je l’avouer ? Oui , cela ne date pas d’hier mais Sarah Mac Kenzie est un peu nostalgique des temps anciens en matière de musique et avoue même une tendance old fashion racontée sous le titre éponyme . A la question , certes peu originale – quels sont vos maîtres de musique ? – la délicate Sarah répond entre autres Oscar Peterson dont on repère avec grand plaisir l’influence sous les doigts agiles .

Quel heureux producteur ! Brian BACCHUS a le nez fin , on ne peut en douter : Norah JONES, Lizz WRIGHT , Gregory PORTER , China Moses , Dee Dee Bridgewater… et Sarah Mac Kenzie la délicieuse trentenaire qui sait s’accompagner des meilleurs  comme le guitariste français Hugo LIPPI, le percussioniste Marco VALERI, le saxophoniste David SAUZAY – génial réveilleur  ! – Il va falloir voyager pour suivre Sarah Mac Kenzie , devenue une star sur la scène jazz internationale ; voyez plutôt , Montreal Jazz Festival recemment , puis dans le désordre San Francisco,  Santa Cruz, Lisbonne, Paris – Philarmonie 22 décembre 2018- …

 Les voyages en musique de Sarah Mac Kenzie

Sarah Mac Kenzie Stimmen La Coupole ©VB
Sarah Mac Kenzie Stimmen La Coupole ©VB

Après avoir enchanté les fans de jazz avec son Impulse 2015 ! Début des disques, We Could Be Lovers, Sarah McKenzie revient avec la suite sensationnelle, Paris in the Rain. Comme auparavant, la chanteuse, pianiste, compositrice et arrangeuse de 28 ans,  originaire de Melbourne  travaille en équipe avec le célèbre producteur Brian Bacchus.

McKenzie a déménagé à Paris un temps après avoir obtenu son diplôme du Berklee College of Music de Boston.  A propos de l’album Paris in rainJe suis vraiment amoureuse de Paris. C’est une ville vraiment étonnante. C’est tellement beau avec tant de choses à offrir en termes de culture, de nourriture et de style. Je voulais écrire une chanson qui capture toute la beauté, la magie et l’esprit de Paris.”

Dans l’ensemble, le thème de l’album est centré sur le voyage : de l’Australie à l’Amérique , et l’Europe en tant qu’artiste de scène. Elle illustre le thème libre avec des choix de chansons comme “When in Rome” de Cy Coleman et Carolyn Leigh (sa visite en Italie), “Triste” d’Antonio Carlos Jobim (pour son séjour au Portugal), “Tea for Two” de Vincent Youmans et Irving Caesar (pour Londres)”. Le thème du récit de voyage sonne le plus fort sur le plus proche de l’album, “Road Chops”. Avec “Onward and Upward”, McKenzie rend hommage à Nat King Cole.

Sarah McKenzie est originaire de Melbourne, Australie ; elle a obtenu un baccalauréat en jazz à la Perth’s West Australian Academy of Perth’s Performing Arts. Avec deux disques acclamés par la critique sous sa ceinture – Don’t Tempt Me et Close Your Eyes (Meilleur album de jazz ARIA 2012) – elle a commencé à attirer l’attention de nombreuses stars internationales du jazz en visite à Melbourne. Ses yeux fixés sur le Berklee College of Music à Boston, elle a participé à l’un des camps de jazz hors site du collège au Umbria Jazz Festival en 2012, où elle a gagné à la fois une bourse complète à la prestigieuse école de musique et une opportunité de se produire au festival. Elle est diplômée de Berklee en mai 2015 avec un diplôme en interprétation jazz. Sarah McKenzie s’est produite dans les lieux emblématiques de jazz´s, les festivals de Monterey, Juan-les-Pins, Marciac et Perugia, Dizzy´s et Minton´s à New York, ainsi que dans les meilleurs clubs de Paris, Londres, Vienne, Munich et Sydney. Avec le Boston Pops Orchestra, elle a créé l’une de ses compositions à Boston´s Symphony Hall. Enfin, la version australienne de “We Could Be Lovers” a remporté le Bell Award du meilleur album vocal australien.

Sarah Mac Kenzie Stimmen La Coupole ©VB
Sarah Mac Kenzie Stimmen La Coupole ©VB

SARAH MAC KENZIE

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :